5 gestes écolo à adopter ou faire adopter à son entreprise à la rentrée !

La rentrée est déjà passée mais il n’est pas trop tard pour prendre de bonnes résolutions écolos pour cette nouvelle année de travail ! On ne le dit pas assez mais c’est 13 millions de Français qui travaillent dans des bureaux, soit 46 % de la population active. Et chaque salarié passe en moyenne 200 jours par an au bureau, ce qui équivaut à une production de déchets de 120-140 kg sur son lieu de travail.

C’est pourquoi je vous propose de découvrir aujourd’hui 5 gestes simples à mettre en place au travail :

1 – Encourager le covoiturage

3/4 des déplacements domicile travail s’effectuent en voiture, souvent à une seule personne par véhicule. (12 millions de tonnes de gaz à effet de serre sont produites par les trajets domicile-travail et les déplacements professionnels). Pourquoi pas essayer d’y remédier en proposant du covoiturage ?! A la fois économique, conviviale et simple à mettre en place : tout le monde est gagnant !

Venir en vélo peut également être une solution encouragée par les entreprises ! Certaines récompensent par une prime les salariés qui viennent à vélo !

Pourquoi pas demander à votre entreprise de faire de même ?

2 – La pause-café l’ennemie juré

La pause-café, on peut dire que c’est l’ennemie juré de l’écologie en entreprise. Entre les gobelets plastique pour le café et les cigarettes jetées par terre… c’est le jackpot !

Alors comment y remédier ? Eh bien pour le café, tout simplement en amenant son mug, sa tasse préférée, que sais-je, au travail, du moment que c’est réutilisable ! Idem pour l’eau, utiliser une gourde.

Quant aux mégots de cigarettes… 4 300 milliards sont jetés par terre chaque année, soit 137 000 chaque seconde… donc à la pause, on met sa cigarette dans un cendrier et s’il n’y en a pas, on demande à son entreprise d’en installer. C’est facile à mettre en place aussi, il suffit d’un pot avec du sable.

On peut aussi conserver les fameux cendriers de poche, très utiles, distribués en festival !

L’entreprise Cypao quant à elle, propose une solution originale pour inciter les fumeurs à jeter leurs cigarettes dans les cendriers : un cendrier a sondage !
Leurs cendriers sont déjà en place dans plusieurs entreprises, pourquoi pas la vôtre ?

3 – Imprimer modérément

Chaque employé de bureau consomme en moyenne 70 à 85 kg de papier par an. Pour limiter le gaspillage, il est important de réduire ses impressions, en évitant celles qui ne sont pas indispensables (impressions de mails, de copies en surnombre…) et d’optimiser celles qui le sont, afin de consommer moins d’encre, de papier et d’énergie.

Pour cela on peut paramétrer les imprimantes pour limiter le gaspillage de papier, imprimer en recto-verso et noir et blanc. On peut aussi avoir un bac a brouillon pour réutiliser les feuilles pour des documents moins importants…

Le bon élève : Au sein du Groupe La Poste, les cartouches d’imprimantes usagées sont réutilisées ou recyclées, grâce à un partenariat avec la société Lexmark, permettant leur collecte.

4 – Nettoyer sa boite mail régulièrement !

Le stockage des données a aussi un impact environnemental, c’est pourquoi il est important de trier régulièrement nos données ! Par exemple en utilisant un disque dur externe plutôt que de stocker sur le cloud (même si c’est plus pratique). Ensuite un geste auquel on ne pense pas assez souvent : trier/vider sa boite mail (un email conservé est un email qui pollue), dans le même sens, se désabonner des newsletters qu’on ne lit jamais s’avère très utile !

Cette tâche prend souvent du temps, alors pour aller plus vite dans le trie de votre boite mail, je vous conseille Cleanfox, qui va automatiquement supprimer les nombreux e-mails et newsletters inutiles de votre boîte mail.

5 – Goodies écolos ou réutilisables

Les Goodies sont devenus incontournables lorsqu’on est nouveau dans une entreprise… Malheureusement ils sont, en général, pas très utiles et polluants (autocolants, stikers, balles anti-stress…). Les remplacer par des objets « utiles » comme un mug à utiliser à la pause, un tot bag, des sacs a vrac… Serait peut-être plus intéressant ?!

Cette liste est évidemment non exhaustive… Mais je crois qu’il est aussi important de rappeler que nous avons la chance de pouvoir montrer “l’exemple”, de pouvoir susciter la curiosité de nos collègues, d’ouvrir un dialogue et peut-être même l’opportunité d’impliquer les collaborateurs et la hiérarchie dans une démarche plus grande ! La mobilisation est l’étape clef sans laquelle les autres actions auront des effets limités…

Plus d’infos sur : zero-waste France

Retrouvez également la vidéo :

Laisser un commentaire