société de fou

Mad World

Aujourd’hui je laisse ma positivité habituelle de côté, car aujourd’hui j’ai envie de pleurer, car aujourd’hui j’ai beau hurler personne ne m’entend, car je souffre depuis si longtemps et que rien n’arrive à combler ce gouffre, à calmer cette douleur.

Je sortais du bureau de mon patron la dernière fois que cette envie de hurler m’a prise. Je venais de m’en prendre plein la gueule (pardon je n’ai plus envie d’être polie) injustement, mais comme j’ai besoin de ce travail, je n’ai rien dit.